yoga signes du zodiaque
La position de yoga pour chaque signe astrologique
3rd janvier 2019
Yoga visage
En quoi consiste le yoga du visage ?
4th janvier 2019

Postures de yoga anti-âge

yoga postures anti-âge

Les bienfaits du yoga sont multiples et avérés, et cela fait déjà quelques siècles que cette discipline existe. À travers ses asanas et ses pranayamas, cette pratique aide à améliorer la circulation du sang et la respiration. Mais en plus, elle augmente la souplesse de la colonne vertébrale. Elle équilibre les énergies et garde les articulations en bonne santé. Et la liste n’est pas encore terminée. Le yoga favorise le tonus des muscles.

Mieux encore, il se révèle que le yoga constitue un soin anti-vieillissement par excellence. En réalité, si vous pratiquez régulièrement cette activité, cela vous permettra de débarrasser votre organisme de ses toxines. Ce, grâce à différentes postures. Si vous sentez que votre corps se rouille, adonnez-vous donc au yoga et vous constaterez qu’il sera plus jeune ! Le yoga détient ce pouvoir de susciter un « rajeunissement », en stimulant les articulations, le squelette ainsi que les muscles. Et ses effets ne se répercutent pas uniquement sur le physique, mais aussi sur le mental. Vous désirez profiter des actions bénéfiques du yoga sur l’âge ? Enfilez alors votre legging de yoga et effectuez les postures anti-âge suivantes !

La posture de l’arbre ou « Vrikshâsana »

Avec l’âge, il devient de plus en plus dur de garder un bon équilibre. Grâce à la posture de l’arbre, qui est une position d’équilibre simple, vous pourrez travailler votre stabilité et la maintenir. Voici comment cet exercice s’accomplit.

Pour démarrer, placez-vous en position debout puis appuyez-vous sur votre pied droit et votre jambe droite. Disposez vos mains en position de prière devant votre buste. Ouvrez votre hanche, de même que votre jambe gauche. Si vous ne parvenez pas à conserver votre équilibre, posez les orteils de votre pied gauche à même le sol et soutenez votre talon gauche contre la partie intérieure de votre mollet droit.

Dès lors que vous serez suffisamment stable, levez votre pied gauche et mettez-le contre votre cuisse ou l’intérieur de votre mollet droit. Tenez-vous dans cette posture durant quelques respirations profondes, avant de baisser doucement votre pied. Réitérez l’entraînement en vous appuyant cette fois-ci sur votre pied gauche et votre jambe gauche. Au fur et à mesure que vous commencez à maîtriser la position, vous pouvez accentuer la difficulté de celle-ci. Ce, en ramenant vos bras sur votre tête ou en fixant votre regard vers le haut.

La posture de la torsion

La posture de la torsion vous permet de maintenir votre colonne vertébrale en bonne santé. De plus, elle est à même de dénouer les tensions au niveau des muscles dorsaux. Elle stimule par ailleurs le système nerveux, mais également les intestins et les reins. En vous asseyant et en veillant à adopter une pose confortable, croisez vos jambes tout en gardant la colonne vertébrale bien droite. Si vous ne vous sentez pas dans votre aise, disposez un coussin en dessous de vos hanches.

yoga postures anti-âge

Au moment d’inspirer, placez-vous bien droit. Puis en expirant, dirigez-vous lentement vers la droite, depuis le bas de votre colonne vertébrale jusqu’en haut. Mettez votre main gauche sur votre genou droit et posez votre main droite vers l’arrière afin de conserver l’équilibre. Tournez maintenant votre tête le plus possible. À chaque fois que vous inspirez, étirez votre colonne vertébrale. Et toutes les fois où vous expirez, tournez-vous davantage. En inspirant, reprenez une position centrale et refaites l’exercice sur le côté gauche. N’oubliez pas d’inverser la position des jambes.

La posture du chien

Au yoga, cette posture est un classique réputé. Elle aide à garder la colonne vertébrale en excellente santé, à étirer le dos et à renforcer la zone supérieure du corps. Mettez-vous à quatre pattes et prenez appui sur vos genoux et vos mains. Placez vos genoux en dessous de vos hanches et vos poignets sous vos épaules. Écartez bien vos doigts en orientant le majeur vers l’avant. Regardez un point derrière vous et assurez-vous que vos pieds soient à la largeur des hanches. Soulevez votre coccyx comme si vous devez toucher le ciel. À cet instant précis, conservez vos talons au-dessus de votre tapis de yoga sans le toucher. Pliez vos genoux. Redressez lentement vos genoux puis baissez vos talons jusqu’à ce que vous ressentiez un léger étirement au niveau de votre dos et sur la partie arrière de vos jambes. Si cela vous semble compliqué, fléchissez juste vos genoux afin de trouver une position confortable.

Au lieu de supporter tout votre poids sur vos épaules, appuyez-vous sur vos pieds et sur vos mains. Disposez vos bras et vos mains comme si vous étiez sur le point de les propulser en avant. Entrez votre nombril vers votre colonne vertébrale. Au lieu de vous servir de vos côtes, sollicitez votre tronc. Pour gagner en souplesse, en particulier le matin, faites comme si vous pédaliez et tendez tour à tour vos jambes. Si vous avez assez de force, vous pouvez poursuivre la posture du chien en réalisant la planche.

La posture de la Planche ou « Kumbhakâsana-dandâsana »

Cette posture sollicite la partie supérieure du corps qui, à mesure que l’on vieillit, peut perdre beaucoup de vigueur. En outre, cette position consolide les cuisses, les fesses et les abdominaux. Elle détend tout le corps. Pour entamer cette position, mettez-vous une fois encore à quatre pattes en prenant appui sur vos genoux et vos mains. Cette fois, gardez vos mains bien fermes et placez directement vos poignets en dessous de vos épaules. Redressez vos genoux de manière à former une ligne droite entre les genoux et les épaules. Entrez votre nombril vers votre colonne vertébrale.

Pour supporter vos hanches, appuyez-vous sur les muscles de votre tronc. Et faites toujours en sorte que vos poignets restent sous vos épaules. Ensuite, relevez vos genoux en les maintenant en équilibre sur les orteils, de façon à ce que l’ensemble de votre corps soit bien horizontal, depuis les épaules jusqu’aux talons. Si vos poignets vous font mal, soutenez votre poids sur vos avant-bras et joignez vos mains. En même temps, placez vos coudes sous vos épaules. Lorsque vous maîtriserez l’exercice, essayez de soulever vos pieds alternativement pendant une à deux respirations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *