yoga immobilité
Apprendre l’immobilité avec le yoga
9th juin 2018
Mudras
Qu’est-ce que les mudras ?
14th juin 2018

Lier le souffle et le mouvement

Yoga souffle et mouvement

Discipline millénaire reconnue pour ses effets bénéfiques, le yoga est une pratique qui s’intéresse à notre être tout entier. Il est beaucoup plus connu comme étant une approche spirituelle où la méditation et la concentration prévalent. Mais il ne faut surtout pas oublier qu’au-delà de cette image, le yoga est aussi une véritable activité sportive adaptée à tous les âges. Une multitude d’exercices physiques sont au cœur de la discipline. Tandis que les uns sont moins agités, les autres requièrent absolument le port de leggings de yoga bien souple et bien résistant. Mais aussi dynamiques ou acrobatiques que les mouvements soient, le yoga se doit d’apporter un apaisement à l’esprit. Afin d’arriver donc à des résultats concrets tant sur votre santé que sur votre équilibre psychique, il vous est essentiel de savoir lier le souffle et le mouvement. Cependant la communication entre ces deux éléments ne peut s’établir sans que vous sachiez à l’avance vous accorder avec votre souffle et maîtriser vos mouvements.

Prendre conscience de son souffle

Le yoga nous incite à nous reconnecter avec notre souffle. Quel que soit le style de yoga que vous choisissez, vos cours d’introductions vous initient toujours à ce que l’on appelle le Pranayama. Souvent, on vous décrira ce concept comme étant la science du souffle. Toutefois, résumer le souffle à la respiration c’est ne traiter que son aspect purement physique. Nous travaillons sur le souffle car ceci a un double effet sur notre être : le corps se détend en relâchant chaque pression, et l’esprit se calme.

Certes votre corps en tire des bienfaits importants. Outre son effet relaxant, un travail régulier sur le souffle favorise votre santé pulmonaire. Il améliore globalement votre capacité cardiorespiratoire. Mais lorsque vous prenez réellement conscience de votre souffle, vous constatez que vous déstressez, votre âme est apaisée. Ainsi, remplir et vider vos poumons possède également un aspect spirituel et énergétique. C’est la respiration qui vous permet de « vous vider » comme on le dit souvent, afin de calmer vos pensées. Le souffle est alors très important durant chaque séance, d’autant plus qu’il va de pair avec la concentration.

Se concentrer sur ses mouvements

Le yoga est une discipline efficace pour garder ou retrouver notre forme physique, dans la mesure où sa réalisation se fonde sur des enchaînements de mouvements. Chaque mouvement du corps nécessite une grande attention pour être correct voire précis. Le mental joue alors un rôle fondamental durant chaque séance. Vous n’arriverez pas à bien cerner et bien respecter chaque mouvement si vous pensez à des évènements passés ou si vous vous projetez dans le futur. Se concentrer sur les mouvements du corps appelle ainsi l’esprit à bien s’accrocher à l’instant présent. C’est de cette manière que vous atteindrez à chaque instant la stabilité sur le trépied du yoga : la respiration, le mental et la posture.

Plusieurs types de postures de yoga mettent l’accent sur l’harmonie souffle-mouvement. Si vous recherchez un style de yoga qui y fait appel par excellence, on vous recommandera certainement le yoga vinyasa. Le yoga vinyasa est effectivement un style de yoga particulièrement riche en mouvements. Il se définit même dans le langage Sanskrit comme étant une synchronisation du mouvement sur la respiration. Par son dynamisme physique, c’est le style de yoga qui défait tous les préjugés limitant le yoga à une pratique spirituelle.

Yoga souffle et mouvement

Quel mouvement du corps pour quel mouvement d’air ?

Dans la plupart du temps, l’expiration est associée aux mouvements qui vont vers l’avant. Vous expirez en faisant une flexion avant ou un mouvement qui comprime votre abdomen. Par contre, lorsque vous effectuez un mouvement ascendant, ou lorsque la face antérieure de votre corps est convexe, vous êtes en train d’inspirer. Durant une séance de yoga vinyasa, il y a des postures courantes auxquelles vous n’échapperez pas.

Intéressons-nous par exemple sur l’enchaînement à 3 temps suivant qui est l’un des plus fréquents pour lier le souffle au mouvement. Pour commencer faites une position de pompe sur votre tapis de yoga, vos coudes étant bien serrés à vos côtes. Vos épaules vers l’arrière, éloignez puis ramenez vos omoplates vers le bas de votre dos, tout en expirant. L’inspiration s’ensuit naturellement et vous entrez lentement dans la posture du chien tête en haut, en remontant votre tête. L’expiration se déclenche ensuite et vous abaissez votre tête pour effectuer la posture du chien tête en bas.

Lorsque vous effectuez de tels enchaînements, profitez au maximum du moment d’expiration. L’expiration doit bénéficier d’une attention plus soutenue car c’est à travers elle que le souffle s’évacue. Le brin de souffle qui vient de vous quitter s’échappe alors petit à petit dans l’invisible, emportant les tensions de votre esprit. Profitez-en pour vous dissoudre également dans l’espace, vous sentir léger, purifié… Cela ne sous-entend cependant pas que l’inspiration est moins importante. Elle est simplement plus naturelle. N’oubliez pas que l’oxygène est l’élément clé qui dénoue toute pression psychique. Tirez également parti de cette inspiration pour savourer pleinement votre vie.

Une harmonie automatique

La respiration est dans notre quotidien un mouvement insaisissable. Nous inspirons et expirons sans effort particulier, le mécanisme se fait tout seul. Prendre conscience de sa respiration ne signifie cependant pas qu’il est question de la manipuler. Si vous essayez d’imposer un rythme particulier à votre souffle, vous risquez de nuire à votre appareil respiratoire, vous vous fatiguez rapidement et vos mouvements ne seront pas fluides. Dans l’harmonie souffle-mouvement, c’est le souffle qui pilote. Il est très important de laisser la respiration être libre de s’exprimer par elle-même.

Ne cherchez donc pas à guider rigidement votre souffle, soyez plutôt en fusion avec lui. Gardez à l’esprit qu’un souffle naturel est très agréable. Vous pouvez évidemment suivre les recommandations de votre coach en ce qui concerne le rythme. Sachez qu’en réalité ces recommandations vous servent simplement de repère et de rappel pour bien vous situer dans la séance. Le plus important dans la liaison souffle et mouvement est de savoir reconnaître et respecter le juste rythme adapté à vos capacités physiques et respiratoires. La synchronisation avec votre mouvement se fera alors naturellement.

Comments are closed.