yoga chaise
Qu’est-ce qu’une chaise de yoga ?
24th juillet 2018
Yoga coussin
Comment utiliser le coussin de yoga ?
26th juillet 2018

5 postures de yoga avec un traversin de yoga

yoga traversin

Pour une fois, nous avons choisi de nous focaliser sur le yoga réparateur et la relaxation profonde. En effet, certaines postures sont mises à l’honneur pour leurs vertus thérapeutiques et réparatrices. Découvrons ensemble un des accessoires de yoga indispensables dans la réalisation de cesdites postures : le  » traversin « .

Zoom sur un accessoire de yoga inédit : le traversin

Le traversin de yoga est également appelé  » bolster « . C’est un accessoire sous forme de coussin emballé. Il est très sollicité dans les postures d’ouverture et d’étirement. Le bolster est utilisé comme un support pour le dos, les jambes, le cou, la poitrine, les tendons, ainsi que toutes les parties du corps lorsque vous effectuez une posture. Il permet une ouverture du corps : cœur, épaules, hanches… Vous pourrez travailler en profondeur votre posture tout en tenant plus longtemps. Il peut également vous aider au départ ou à la réception de la posture que vous effectuez.

Le traversin se présente généralement sous deux formes : rectangulaire et circulaire. Le traversin rectangulaire vous permet de travailler sur ses deux hauteurs. Il permet de travailler sur une plus grande variété de postures. Il peut également se transformer en coussin de méditation. Un bolster cylindrique est, quant à lui, idéal pour les postures d’étirement et les asanas d’ouverture.

Les traversins doivent être délicatement choisis pour assurer une détente totale et une efficacité absolue. Les critères à prendre en compte sont : la stabilité, le confort et la versatilité. Les traversins sont rembourrés à l’intérieur. Les remplissages peuvent être de la balle d’épeautre, du kapok, des écales de sarrasin, de l’ouate de coton, de la mousse de polyuréthane… La balle d’épeautre est réputée pour la stabilité qu’elle offre, le kapok pour sa densité, les écales de sarrasin biologique pour le confort qu’ils apportent. Le choix est large et dépend de l’utilisation que vous allez faire de votre bolster.

Un bon traversin devrait pouvoir être ajusté convenablement. Pour cela, il est préférable qu’il soit équipé d’une housse en pur coton et d’une doublure intérieure. Le système se présente généralement avec une ouverture munie d’une fermeture éclair. Vous pourrez alors facilement enlever et laver la housse sans toucher à la doublure. Vous pouvez aussi enlever une partie du rembourrage pour ajuster la fermeté et la hauteur de votre bolster.

Postures à réaliser avec un bolster de yoga

Les postures douces sont celles qui sollicitent le plus l’utilisation d’un traversin. En fin de séance, il peut être utilisé pour la relaxation et le relâchement des muscles et des articulations. Le bolster peut également servir aux femmes pendant la période prénatale et postnatale. Il améliore la détente, travaille la respiration et développe la concentration. En effet, le bolster permet d’éprouver plus de sensations dans une posture. Vous avez plusieurs choix qui s’offrent à vous. Voici comment réaliser quelques-unes de ces asanas.

1 – Posture du demi-pont ou Ardha-setu-bandhâsana

  • Allongez-vous sur votre tapis de yoga
  • Pliez vos genoux en gardant un écartement égal à la largeur de votre bassin, vos talons doivent être rapprochés au plus près de vos fesses
  • Allongez vos bras le long de votre corps, sur les côtés, les paumes tournées vers le bas
  • En inspirant, levez lentement votre bassin, décollez le bas de votre dos du sol, puis votre colonne vertébrale jusqu’aux épaules
  • Alignez vos fesses, genoux, bassin et épaules
  • Mettez un bolster sous vos fesses, un bout supporte le bas de votre dos et mettez l’autre bout entre la plante de vos pieds pour garder leur écartement
  • Détendez-vous dans cette posture en effectuant plusieurs respirations. Vous pourrez alors tonifier et assouplir votre dos et vos cuisses tout en étirant vos abdos.

    2 – Posture de la Chandelle ou Sarvangâsana

    • Commencez avec la position de départ allongée de la posture du demi-pont
    • En inspirant, soulevez lentement vos jambes, gardez-les tendues, en appuyant sur vos mains sur le tapis
    • Soulevez ensuite votre tronc, placez un traversin rectangulaire sous vos fesses et votre dos pour soulager vos lombaires
    • Effectuez une série de respirations lentes et profondes

    3 – Posture du papillon sur le dos ou Supta-baddha-konāsana

    • Asseyez-vous sur votre tapis, les genoux fléchis et les pieds à plat sur le sol
    • Insérez un traversin derrière vos ischions
    • Allongez-vous lentement sur le dos, assurez-vous que le milieu de votre dos et votre tête soient soutenus par le bolster
    • Mettez vos jambes dans la posture du lotus c’est-à-dire les jambes repliées et ouvertes en V, les plantes des pieds collées l’une contre l’autre
    • Laissez vos bras détendus sur les côtés, les paumes tournées vers le sol, effectuez une série de respirations yogiques

    4 – Posture du pigeon ou Kapotâsana

    • Prenez une position à genoux, à quatre pattes, vos mains et vos pieds au sol
    • Tirez votre genou droit entre vos mains, placez votre tibia directement sous votre taille, formant un angle droit avec votre cuisse droite
    • Glissez doucement votre genou gauche vers l’arrière et étirez-la jusqu’à ce que vous sentez un étirement entre votre hanche droite et votre hanche gauche
    • Mettez un bolster sous votre hanche droite pour la garder au même niveau que votre hanche gauche, gardez l’équilibre, respirez lentement et profondément

    Échauffez-vous avant d’effectuer cette posture, car il s’agit d’un étirement qui nécessite un bon assouplissement des muscles au préalable.

    5 – Posture du cadavre ou Savasana

    • Étendez-vous sur votre tapis de yoga en écartant légèrement vos jambes, les pointes de vos pieds tournées vers l’extérieur
    • Vos bras doivent reposer le long de votre corps, les paumes de vos mains tournées vers le haut
    • Placez un traversin sous vos genoux pour favoriser l’ouverture de vos hanches et pour relâcher la partie inférieure de votre corps
    • Fermez vos yeux pour éviter toute distraction, respirez lentement au début, puis régulièrement ensuite

    S’il est bien utilisé et bien exploité, le traversin sera votre meilleur allié pour votre pratique de yoga. Toutefois, d’autres facteurs peuvent garantir une séance bien réussie : des vêtements de yoga confortables, un tapis adéquat, un environnement adapté… N’hésitez pas à tout préparer en avance !

Comments are closed.